Qu’entend-on par le terme de fièvre ?

La fièvre en elle-même ne constitue pas une maladie. Il s’agit au contraire d’un symptôme qui traduit l’activation des mécanismes de défense d’un individu contre des corps étrangers qui peuvent être à l’origine de dommages. La température corporelle peut augmenter entre autres en raison d’infections virales ou bactériennes et de lésions tissulaires. Une hausse de la température corporelle supérieure à la plage normale de température corporelle traduit la présence de fièvre.

Plage de température corporelle et fièvre
La température corporelle varie naturellement au cours de la journée. Elle est par exemple légèrement plus élevée le soir qu’en début de journée. La température corporelle normale doit donc être considérée comme une plage de température. Les plages de température corporelle peuvent être classées comme suit sur la base de résultats de mesure rectale :
  • Température normale – Température corporelle de 36,3 °C à 37,5 °C.
  • Température augmentée – Température corporelle de 37,6 °C à 38,0 °C.
  • Légère fièvre – Température corporelle de 38,1 °C à 38,5 °C.
  • Fièvre modérée – Température corporelle de 38,6 °C à 39,0 °C
  • Fièvre élevée – Température corporelle de 39,1 °C à 39,9 °C.
  • Fièvre très élevée – Température corporelle de 40,0 °C à 42,5 °C
Quelles sont les causes de la fièvre ?
  • La fièvre est le plus souvent provoquée par des infections virales ou bactériennes.
  • Certains médicaments, des crises, le cancer ou des maladies auto-immunes.
  • Fièvre légère fréquente lors des poussées dentaires ou après l’administration de vaccins chez les enfants
Les symptômes courants associés à une fièvre sont :
  • Hausse de la température corporelle.
  • Maux de tête.
  • Douleurs musculaires et articulaires.
  • Frissons ou tremblements.
  • Sueurs.
  • Rougeurs.
  • Hausse de la fréquence cardiaque.
  • Vertiges ou fébrilité.
  • En cas de température très élevée : convulsions, hallucinations ou état de confusion.

Veuillez noter ici que les symptômes indiqués ci-dessus ne doivent pas nécessairement tous se produire ou être observables en même temps.

Identification de la fièvre
La manière la plus efficace et la plus fiable de déterminer la présence de fièvre consiste à effectuer une mesure de la température corporelle à l’aide d’un thermomètre
Informations générales sur la température corporelle
Votre corps adapte sa température afin d’obtenir les conditions ambiantes idéales à l’exécution de processus vitaux comme les réactions enzymatiques du métabolisme (les enzymes nécessitent une température ambiante définie pour pouvoir fonctionner). C’est la raison pour laquelle la température corporelle peut afficher au cours de la journée une variation d’1 °C maximum. Il existe de plus d’importantes différences entre la température mesurée à l’intérieur du corps (température centrale) et la température superficielle de la peau. Il n’existe donc aucune température corporelle universelle dite « normale ». En règle générale, la température corporelle dépend toujours du site de mesure et est de plus influencée par la température ambiante, l’âge, le niveau de stress, la durée de sommeil, les hormones et l’activité physique.

 

 

Les thermomètres en verre et digitaux fournissent une mesure directe de la température corporelle, tandis que les thermomètres auriculaires et frontaux déterminent la température centrale à l’aide de la mesure du rayonnement infrarouge de votre corps. La température des mesures auriculaires ou frontales peut diverger dans une moindre mesure de la température rectale, orale ou axillaire obtenue à l’aide d’un thermomètre digital, même si la mesure effectuée avec le thermomètre digital est correcte. Votre température corporelle peut diminuer de 0,5 °C maximum tout au long de votre vie.