Mon bébé a de la fièvre. Que puis-je faire ?

Il convient tout d’abord d’indiquer que la fièvre n’est pas une maladie en elle-même. Elle traduit la réaction du corps et la mobilisation des mécanismes de défense contre des virus, des bactéries ou en cas de lésions tissulaires. Cette réaction permet au corps d’éliminer les virus et les bactéries qui ne peuvent pas survivre à des températures corporelles élevées. La fièvre est l’un des mécanismes de défense naturels les plus essentiels du corps et il est dans la plupart des cas déconseillé de chercher à en atténuer les effets par des mesures visant à diminuer la fièvre.

Néanmoins il est difficile de voir son propre bébé souffrir de la fièvre et de ne pas pouvoir l’aider. Il existe cependant une chose que vous pouvez faire : surveiller l’évolution de la fièvre de votre bébé en mesurant sa température à intervalles réguliers.

Quelle est la température corporelle normale de mon bébé ?
La fièvre correspond à une température corporelle supérieure à la valeur moyenne, voilà la meilleure définition que l’on pourrait en donner. Le tableau ci-dessous vous permet de déterminer la température corporelle normale en fonction du site de mesure :

 

Méthode de mesure

Plage de température normale chez les bébés

Axillaire / Creux de l’aisselle

35.9°C - 37.0°C

Orale / Bouche

35.9°C - 37.0°C

Rectale / Anus

36.3°C - 37.5°C

Tempe / Front

35.8°C - 36.9°C

Tympan / Oreille

35.8°C - 36.9°C


Il convient d’agir d’urgence en cas de fièvre chez des nourrissons de moins de trois mois. Consultez un médecin si vous constatez que votre nourrisson a de la fièvre. Veuillez noter que les bébés peuvent aussi avoir de la fièvre pendant leurs poussées dentaires.

À quels symptômes puis-je reconnaître que mon bébé a de la fièvre ?
La fièvre est identifiable par des facteurs visibles dans la plupart des cas : le visage du bébé est chaud et rouge. Les pieds et les bras semblent froid au contact. Le regard du bébé est très fatigué. Certains bébés pleurent, sont fatigués ou ne veulent pas manger. D’autres ont un comportement tout à fait normal alors qu’ils ont de la fièvre. Ils semblent être en pleine forme, ils mangent et boivent. Vous ne devez vous faire aucun souci dans ce cas : votre bébé s’accommode de la fièvre.

Vous trouverez ci-dessous un récapitulatif de quelques symptômes de la fièvre :

  • Regard fatigué.
  • Perte d’appétit.
  • Mains et pieds froids.
  • Frissons.
  • Mal-être manifeste.
Que puis-je faire pour mon bébé lorsqu’il a de la fièvre ?
Personne ne connaît mieux votre bébé que vous. Votre instinct vous dictera comment le consoler et le calmer. Vous pouvez cependant prendre certaines mesures en fonction de sa température corporelle actuelle. Voici quelques conseils qui peuvent vous être utiles le cas échéant :
En cas de température augmentée (37,6 °C – 38,4 °C)
  • Accordez une attention particulière à votre bébé. Les bébés malades se sentent plus en sécurité lorsque leurs parents leur prodiguent des soins.
  • Assurez-vous que votre bébé reste dans son lit. Le repos est la meilleure manière de guérir.
  • Veillez à ce que votre bébé boive suffisamment. Proposez-lui à boire toutes les 30 minutes.
  • Mesurez la température de votre bébé à intervalles réguliers.
  • Vous ne devez prendre aucune autre mesure si votre bébé se rétablit.
En cas de fièvre (38,5 °C – 38,9 °C)
  • Accordez une attention particulière à votre bébé. Les bébés malades se sentent plus en sécurité lorsque leurs parents leur prodiguent des soins.
  • Assurez-vous que votre bébé reste dans son lit. Le repos est la meilleure manière de guérir.
  • Veillez à ce que votre bébé boive suffisamment. Proposez-lui à boire toutes les 30 minutes.
  • Mesurez la température de votre bébé à intervalles réguliers.
  • Nourrissez-le avec des aliments légers et faciles à digérer.
  • Donnez-lui en cas de besoin des médicaments qui font diminuer la fièvre, mais uniquement après avoir demandé conseil à un médecin ou un autre professionnel de santé.
En cas de fièvre élevée (39,0 °C et plus)
  • Accordez une attention particulière à votre bébé. Les bébés malades se sentent plus en sécurité lorsque leurs parents leur prodiguent des soins.
  • Assurez-vous que votre bébé reste dans son lit. Le repos est la meilleure manière de guérir.
  • Veillez à ce que votre bébé boive suffisamment. Proposez-lui à boire toutes les 30 minutes.
  • Mesurez la température de votre bébé à intervalles réguliers.
  • Nourrissez-le avec des aliments légers et faciles à digérer.
  • Donnez-lui en cas de besoin des médicaments qui font diminuer la fièvre, mais uniquement après avoir demandé conseil à un médecin ou un autre professionnel de santé.
  • L’application de compresses tièdes peut aider votre bébé à mieux supporter la fièvre.
Envisagez aussi les mesures suivantes afin d’améliorer le bien-être de votre bébé.
  • N’habillez pas votre bébé avec trop de vêtements ou ne le recouvrez pas de trop de couvertures. Cela risque de générer l’apparition d’une accumulation de chaleur.
  • Couvrez votre bébé avec une couverture légère en fonction de la température ambiante.
  • Couvrez votre bébé de compresses tièdes.
  • Veillez à ce que votre bébé reçoive suffisament d'eau pour éviter toute déshydratation.
  • Administrez-lui des médicaments en respectant les doses correctes s’ils s’avèrent nécessaires. Consultez un médecin avant d’administrer des médicaments à un bébé de moins de 6 mois.

Si vous avez le sentiment que l’état de votre bébé ne s’améliore pas malgré tous vos efforts, consultez un professionnel de santé.

 

Fever in Children_Normal_Body Temp

Quand dois-je consulter un médecin ?

Une hausse de température ou une fièvre ne nécessite pas impérativement une consultation médicale. Les informations suivantes doivent vous aider à décider dans quelles situations vous devez consulter un médecin et dans quelles situations cela n’est pas nécessaire.

Consultez un médecin
  • Si votre bébé a moins de 3 mois et si la fièvre est supérieure à 38 °C.
  • Si la fièvre s’accompagne de diarrhées, de vomissements et de douleurs abdominales.
  • Si la fièvre dure plus d’une journée chez des bébés.
  • Si la fièvre réapparaît ou en cas de rechute.
  • Si la fièvre ne diminue pas, malgré les mesures visant à la faire baisser comme l’administration d’ibuprofène ou de paracétamol.
  • Si votre bébé ne boit pas assez.
  • Si votre bébé a des convulsions fébriles.
Convulsions fébriles

Les convulsions fébriles sont générées par une réaction particulière du système nerveux, notamment en cas de hausse ou de chute subite de la température corporelle. Un bébé atteint de convulsion fébrile a les yeux révulsés et ses extrémités se raidissent. Il peut de plus être pris de spasmes et la zone entourant les lèvres peut bleuir. Le bébé peut éventuellement perdre conscience pendant une courte durée, mais il se rétablit rapidement. Il est fatigué et n’est pas en mesure de se rappeler de la convulsion.

Les convulsions fébriles se produisent rarement. Seuls 3 à 5 % de tous les bébés âgés normalement de six mois à cinq ans sont concernés. Dans la plupart des cas, les convulsions fébriles disparaissent d’elles-mêmes. Les convulsions fébriles n’ont normalement aucune conséquence pour la santé du bébé et sont considérées comme inoffensives d’un point de vue médical. Les bébés atteints de convulsions fébriles se développent sans complications et ne présentent aucune lésion cérébrale. La fréquence des convulsions fébriles peut être plus élevée au sein de certaines familles.

Il est tout à fait compréhensible de considérer ces convulsions fébriles comme une manifestation très inquiétante et menaçante lorsque son propre bébé en est atteint, surtout la première fois. Il s’agit d’une expérience très désagréable et il est souvent plus facile à dire qu’à faire lorsqu’il s’agit de garder son calme en tant que parent.

En cas d’apparition d’une convulsion fébrile, il est conseillé de prendre les mesures suivantes :
  • Placez votre bébé à plat à un endroit sûr, si nécessaire sur un coussin confortable.
  • Desserrez les habits du bébé pour lui permettre de mieux respirer.
  • Placez votre bébé en position latérale de sécurité en cas de vomissements afin que le contenu de l’estomac ne pénètre pas dans les poumons.
  • Vous ne devez en aucun cas secouer votre bébé, vous risqueriez dans ce cas de lui infliger des blessures supplémentaires.
  • Ne donnez rien à manger ni à boire à votre bébé car il risquerait de s’étouffer.
  • Notez la durée de la convulsion, cette information peut s’avérer utile dans l’établissement ultérieur d’un diagnostic.
  • Consultez un médecin aussi vite que possible.
  • Mesurez la température corporelle.
  • Prenez des mesures qui permettent de faire baisser la fièvre.

Votre bébé doit subir un examen après une convulsion fébrile afin d’exclure toute complication médicale complémentaire. En cas d’apparitions répétées de convulsions fébriles qui durent plus de quelques minutes, votre médecin vous prescrira le cas échéant des médicaments à administrer à votre bébé en cas d’urgence. Votre médecin vous expliquera certainement l’application et le dosage du médicament à administrer à votre bébé pour lutter contre les convulsions fébriles.

Une convulsion fébrile peut dans de rares cas durer plus de 15 minutes et présenter d’autres anomalies. Dans ces cas-là, il convient de mettre fin à la convulsion par voie médicamenteuse.

Si vous avez des doutes, il est toujours conseillé de faire appel à une ambulance et de présenter votre bébé au service d’urgence.

Roséole infantile ou sixième maladie
La roséole infantile fait partie des maladies typiques dont sont atteints les bébés et presque tous les bébés la contracte une fois avant d’atteindre l’âge de deux ans.

Il s’agit d’une infection virale bénigne provoquée par des virus de l’herpès humain qui est transmise par la projection de gouttelettes, c’est-à-dire par la toux et les éternuements. Chaque bébé qui contracte cette maladie développe une immunité contre ce virus pour toute la vie.

Cette maladie provoque entre autres une hausse très importante et subite de la température corporelle qui dure trois à quatre jours. Suite à la disparition de la fièvre, une éruption cutanée composée de petites taches rouge clair apparaît et couvre le corps du bébé. Cette éruption cutanée peut se propager sur tout le corps, le visage reste cependant épargné. Elle disparaît après deux à trois jours et le bébé a surmonté l’infection.

Cette maladie apparaît dans certains cas sous une forme très légère que vous ne remarquerez éventuellement même pas. En règle générale, l’état général n’est dégradé que dans une très légère mesure, voire pas du tout, malgré la température élevée.

La roséole infantile ne peut pas être traitée chez les bébés, seuls ses symptômes font l’objet d’un traitement. La température élevée peut donc par exemple être diminuée par des mesures visant à faire baisser la fièvre. Vous devez cependant vous assurer impérativement que votre bébé consomme d’importantes quantités de liquides comme de l’eau. Consultez un médecin afin d’exclure toute autre complication ou doute.

Fever in Children Should I call the doctor